Association Abigaël
a été créée suite au décès de notre fille à l'âge de 13 mois, le 14 Avril 2008, victime d'une tumeur rhabdoïde (cancer rare).

C'est une façon pour nous de rendre non seulement hommage à sa mémoire, mais aussi à son formidable courage, sa débordante énergie, sa force de vivre : tout ce qui symbolisait Abigaël.
Carole et Philippe, parents d'Abigaël
Association Abigaël
learn more about us

Nayah et Antenne Florent

Superbe rencontre entre l'Antenne Florent et l'artiste Nayah, sosie de Céline Dion.

 

savoir plus

Voiles des Anges et Antenne Ylias

Projet Vendée Globe 2016

lire la suite

forum-abigael
faire don

Notre marraine Aline PIERRON

  • Résumé de la course d'Aline

Des nouvelles d'Aline enfin revenue de la fournaise marocaine!.

Aline PIERRON Partie avec le dossard n°245, Aline est arrivée en 138iéme position sur environ 1000 participants, autant dire un véritable exploit.

Encore quelques chiffres : Aline est la 11ième femme et la 6ième parmis les engagés francais.

Pour l'avoir tous pu la suivre, elle et ses compagnons de l'équipe "Droit au coeur" (Christophe Le Saux, Karim Mosta, Christian Gintner) sur les différents sites internet et même sur TF1, nous avons eu un aperçu seulement de ce qu'est le Marathon des Sables!

Merci Aline d'avoir amenée avec toi toutes ses étoiles, d'avoir accomplie un si grand défi, d'être allée jusqu'au bout, de te battre ainsi pour tous les enfants malades.L'association Abigaël t'est infiniment reconnaissante et Baptiste peut être fier de toi.

 

Nous voudrions également saluer l'engagement et la très belle course de cette équipe "Droit au coeur", bravo à vous tous.

 

Assez de bavardage, place à Aline : Marathon des sables 2012

Marathon des sables 2012Me voila de retour sur la planète carte bleue … Petit résumé de mon épopée sur LE Marathon des Sables 27 ème édition avec l’équipe Droit au cœur de Michel Bach (Christophe Le Saux, Karim Mosta 24 éme participation, Christian Ginter 25 éme participation).

Pour une fois j’ai pris les devants et je ne suis pas arrivée à l’arrache…pas de blessure, sac prêt, normalement tout va bien se passer pour The Event ! Celui que l’on assimile au Dakar, le Marathon des sables.

Arrivé à l’aéroport de Ouarzazate je rejoins Christophe et Karim arrivés une semaine avant et Sylvain Bazin arrivé le jour même avec la fournée des 1000 participants…prêts à en découdre avec ces fameux 240 kms de dunes, pistes et lignes droites … Après 4 h de bus, nous arrivons sur l’aire de chargement des animaux… nous attendent des camions militaires pour terminer le périple direction le bivouac placé au milieu du désert. C’est le moins que l’on puisse dire.

Marathon des sables 2012Je rejoins la tente numéro 13, fétiche à Karim Mosta et Christian Ginter. Ensuite c’est parti pour faire cette fameuse queue qui nous suivra pendant 6 jours… Il y a tellement de monde que tout se fait en faisant la queue…c’est tout simplement un super marché en plein air !! Perception de l’eau, vérification du sac d’une discipline militaire…ça me change tiens... Bref un peu trop de monde pour moi, mais bon l’organisation n’a pas le choix vu le nombre de participants.

Premier jour se passe dans la bonne humeur, tout le monde ne c’est pas encore transformé en mutant…

Deuxième jour se résume à l’abandon de mes affaires pour me mettre en habit de lumière rose, je pense que l’on ne va pas me rater…dédicace à ma nièce Lisa qui voulait me voir en rose ! Et surtout pour représenter l’association Abigaël qui aura plus facile à me suivre en rose ! On y est presque, le départ de la première étape est proche !! Motivée à fond.

Marathon des sables 2012Troisième jour départ de la première étape 33 kms. Bon alors la méga surprise sur le parcours…c’est toujours tout droit !!!! J’ai bien cru être dans un monde parallèle...même pas un petite arbuste qui fait signe de vitesse ….en cas de doute sur la direction…c’est toujours tout droit !! J’ai comme l’impression d’être dans la peau de Forest gump…j’ai chaud, un petit 48° me caresse le visage…je ne connaissais pas la sensation de courir dans un four à chaleur tournante…voila qui es fait ! Aller hop je franchis la ligne d’arrivée et je fonce voir mes amigo pour parler de ce parcours de fou….je suis un peu inquiète car si le parcours reste aussi plat je vais bien être dans les choux…je n’ai pas de vitesse et toutes les filles de devant sont des gazelles ! Allez je me remonte un peu le moral avec de la poudre en guise de repas et une petite barre de céréale !! Miam !

Ensuite au programme du soir….ronde dans le bivouac avec Christophe et Sylvain, histoire de voir un peu les gens et regarder se qu’ils font sous les tentes… au passage devant la tente RECEPTION, et oui c’est comme au camping, on perçoit notre fameux sac a caca recyclable !! Et oui l’organisation a tout prévu ! Un sac par jour pour la grosse commission à ne pas faire dans le désert !! Donc pour visualiser le truc une espèce de paravent et installé face aux tentes pour que tout le monde vous voit, la porte en bâche et toujours réfléchi en fonction du vent…enfin je me comprends…vous vous retrouvez donc face a un siège en plastok bien conçue, le mode d’emploi est indiqué sur le sac de couleur marron !! Une foi votre affaire terminée vous ressortez de cette cabine avec votre sac … qui est à placer dans une poubelle !! C’est tout simplement génial !! On n’oublie pas de souhaiter la bonne soirée à celui qui attendait derrière en compagnie de son sac à m…

Retour sous la tente avec les autres loustiques. Karim a pris son Stilnox et commence à nous raconter ces belles histoires du soir !!! À mourir de rire. Bon ça caille mais faut faire avec.

Petit matin arrive, ils sont tous chauds comme la braise…réveil à 5h30… ils sont fous ces gaulois !! Et la le rituel est reparti, déjeuner avec de la poudre, queue pour bouteille d’eau, rangement du sac, ligne de départ et feu….38 kms de…lignes droites !!!!Non y a eu quelques bosquets de sable… Bon voila je reprends un coup de chaud a 52° mais je ne suis pas la pire !!

A l’arrivée j’ai remonté un peu dans le classement mais bon… pas top. Je prends un ticket à la boucherie...à non mince à la clinique pour faire voir mes petits pieds …Même pas mal ! J’ai tapé une méga pierre et je sens que mon ongle tout neuf du gros orteil va me lâcher…encore une fois…Pourtant mes Hoka Stinson sont vraiment des chaussures extraordinaires mais là, vu comment j’ai pris le rocher le bilan était normal.

Bon le soir c’est une ambiance un Bon le soir c’est une ambiance un peu space pour moi, les coureurs sont tous avec les chronos que je ne regarde même pas …certains déambulent on a l’impression qu’il y a eu une attaque bactériologique, ils sont tous vêtus de combinaison blanche avec capuche comme si ils venaient d’être décontaminés…les autres dorment, il est à peine 18h30…nous à la tente c’est ambiance feu de bois, préparation des casseroles pour le dîner du soir ! Ensuite brossage de dents et dodo!!

Troisième jour départ pour 35 kms un peu plus variés, youpi !! Je regagne enfin quelques places, je partage le parcours avec Marco Delorme et Sylvain Bazin qui eux aussi trouvent ça un peu maussade. Au moins on en rigole ! Le soir rituel lavage de chat, mangement, bon c’est sûr pas de tagine au menu, bouteilles d’eau, sachet crotte, mais le moment tant attendu l’arrivée des mails!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! J’attends particulièrement ces nouvelles qui me réchauffent et me remontent le moral pour le lendemain. Je suis contente de voir que j’ai du monde derrière et qu’Abigaël fait parler! Merci à Marc d’Haenen pour tes photos et tous tes reportages et surtout de donner des nouvelles via internet.

Marathon des sables 2012Quatrième jour arrive Mon étape!!! Le 81 kms !!!!!! Enfin un peu d’action. Très beau parcours. Je vais pouvoir exploiter mon physique de Shwarzi. Bonne sensation sur cette étape, je remonte dans le classement. Je double pas mal de monde parti un peu trop vite et surtout ceux qui n’ont pas l’habitude de terrain technique. Je rigole enfin. Je suis accompagnée de Manu Chao en concert à Bayonne dans les oreilles. Un bien fou cette musique. Je bataille avec un anglais de la Royal Navy la nuit contre un vent de face qui persiste. Dans ma tête je sais que Baptiste mon étoile et là avec moi depuis le début, je lui demande de m’aider car c’est vraiment dur, je lui demande de faire tourner ce vent pour que je puisse larguer cette anglais. Même si c’est surréaliste je sais qu’il me fera signe, et c’est ce qu’il a fait. Le vent tourne et la je remets les gaz. Merci Baptiste. Tu es chez les anges mais toujours présent.

J’arrive sur les coups de 21 h. J’apprends une mauvaise nouvelle à l’arrivée, l’abandon de Rachid El Morabity. Le pauvre c’est fracturé la jambe. Il est pourtant si fort. Mais bon c’est un grand champion, il se remettra vite. C’est reculer pour mieux sauter !

Marathon des sables 2012Bon le lendemain au menu : tempête, grêle, vent, pluie…un truc de fou. Je vais aussi me faire soigner les pieds car c’est la guerre du golfe dans mes chaussures. Sans parler de mon dos qui ressemble à un champ labouré. Après ma torture quotidienne (un mal pour un bien) je retourne me mettre à l’abri de ce vent chargé de sable. Début d’aprèm le soleil revient enfin. C’est l’heure du ménage de printemps. On s’active tous les 8 pour tout sortir de la tente enfouie sous le sable… les mails arrivent entre temps. Génial de voir toute l’émulation qu’il y a autour.

Reste plus que l’étape marathon et le 15,5 km. Pourvu que mes ongles ne se fassent pas la male tout de suite !

Départ du marathon, pas de courbature, pas de fatigue c’est bizarre j’ai l’impression d’être toute neuve après cette journée de repos. Au programme quelques lignes droites mais heureusement je me régale tout de même dans les dunes. Bon comme d’habitude Marco me double en me demandant si je suis une M…. ou une Machine !! Le sourire revient ! Je me remets en mode machine et je fonce. Je voix enfin la ligne d’arrivée, contente d’avoir fait un bon temps.

Marathon des sables 2012Et voila le dernier soir. Un peu spéciale cette ambiance…des gens tous propres se baladent dans Notre camp de refugiés sportifs…manque plus qu’une distribution de cacahuètes…ce sont des familles de coureurs venues observer notre mode de vie depuis une semaine…les pingouins coureurs accompagnent la danse… beau spectacle… Aller on part faire notre ronde avec Christophe et Marco histoire de rigoler pour notre dernière soirée à la belle étoile.

Ca sent bon la fin, ligne de départ pour le 15 kms. ca va être rapide, 7 km de piste et enfin 9 km dans les dunes de Merzouga. Les montagnes russes pour finir !!! Un plaisir de voir des gens vous encourager sur la ligne d’arrivée. Malheureusement la discipline de la course veut qu’il faut vite prendre sa médaille, se ranger en colonne, prendre son ticket pour le bus, un bisou vite fait a Patrick Bauer grand manitou, prendre son sachet repas et hop c’est fini !

Voila c’était le Marathon des Sables !!

Très belle expérience

Toutes mes étoiles étaient la. Contente de les avoir fait voyager.

La suite à la prochaine aventure.

Merci à vous tous pour votre soutien

  • Juste un dernier mot Aline : Respect!

Le marathon des Sables 2012

mds1Partie avec le dossard n°245, Aline est arrivée en 138éme position sur environ 1000 participants, autant dire un véritable exploit.
Encore quelques chiffres : Aline est la 11ème femme et la 6ème parmis les engagés francais.

Pour l'avoir tous pu la suivre, elle et ses compagnons de l'équipe "Droit au coeur" (Christophe Le Saux, Karim Mosta, Christian Gintner) sur les différents sites internet et même sur TF1, nous avons eu un aperçu seulement de ce qu'est le Marathon des Sables!

Merci Aline d'avoir amenée avec toi toutes ses étoiles, d'avoir accomplie un si grand défi, d'être allée jusqu'au bout, de te battre ainsi pour tous les enfants malades.L'association Abigaël t'est infiniment reconnaissante et Baptiste peut être fier de toi.

Lire la suite...